Biodiversité et nature en ville

Riche de nombreux espaces naturels, Versailles Grand Parc s’attache à préserver ces véritables supports de la biodiversité. Restauration et préservation sont mises au service de cette trame naturelle, gage d’une qualité de vie unique sur le territoire.

Près de 3300 hectares d’espaces agricoles et 3000 hectares de massifs forestiers composent la trame naturelle et représentent ainsi plus de 50 % de la superficie totale du territoire. Ces espaces naturels, abondants et diversifiés, constituent des corridors écologiques et des réservoirs essentiels de biodiversité qu’il s’agit de protéger.


Concrètement, qu’est-ce ce que fait l'Agglo ?

1. Un exemple de projet : la pépinière d’espèces indigènes de Satory Ouest

Versailles Grand Parc est partenaire de l’Etablissement Public d’Aménagement de Paris-Saclay, porteur du projet, de la ville de Versailles et du Muséum National d’Histoire Naturel (MNHN) pour le développement d’une pépinière de plantes locales, dans le cadre du projet d’aménagement du site de Satory Ouest à Versailles. En 2017, le projet a reçu le soutien de la Région Ile-de-France par le biais d’un appel à projet sur les opérations d’urbanisme transitoire.

Cette démarche innovante consiste à créer une pépinière à partir de graines récoltées sur le site de Satory Ouest avant les travaux. Ces graines seront ensuite multipliées afin d’obtenir un stock important de graines qui sera utilisé pour fleurir la ZAC de Satory-Ouest.

En 2019, les premières graines récoltées ont été semées sur une parcelle de l’Arboretum de Versailles-Chèvreloup, dépendant du MNHN, réservée à l’expérimentation.

2. Les espaces naturels à portée de clics !

Découvrir en ligne toute la diversité des milieux naturels de l’Agglo, c’est possible grâce à l’application web "Socle de la Trame verte et bleue" !


Quelques données sur la faune des milieux naturels de Versailles Grand Parc

  • papillons, comme la lucine (notamment à Jouy-en-Josas)
  • rapaces nocturnes, tels que l’effraie des clochers, le hibou moyen-duc et la hulotte

  • Oiseaux : Gobemouche gris, locustelle tachetées, bécasse des bois
  • Autres vertébrés : Outre les plus connus, à savoir l’écureuil, le hérisson, le renard, le chevreuil et la taupe, on y trouve des salamandres, le Lézard des murailles, l’Orvet et, parmi les serpents, la Couleuvres à collier et la Coronelles lisse.

  • Oiseaux : Busard St Martin, Faucon émerillon, Pèlerin, et, parmi les oiseaux menacés, le Moineau friquet, la Mésange boréale, le Torcol ainsi que le Pipit farlouse sur l’aérodrome de Toussus-le-Noble.
  • Les coccinelles à 14 et à 19 points, rares, sont aussi des espèces patrimoniales des milieux ouverts.

  • Oiseaux : Rousserole Verderolle, Bruant des Roseaux, Martin Pêcheur…
  • Autres espèces : Libellules (Anax porte-selle, Agrion nain et Agrion de Mercure), criquets (Criquet des roseaux et ensanglanté), crapauds (Crapaud accoucheur et commun),  grenouilles (Grenouille rousse et agile) ainsi que, parmi les poissons, la truite

Données www.arb-idf.fr
Environnement - Calcul empreinte carbone