Mobilisons nous pour lutter contre les déchets "sauvages"

Publié le

#Déchets

Dégradation du paysage, pollution des sols et des eaux, dangers sanitaires… les dépôts sauvages, en plus d’être illégaux, entrainent de nombreuses nuisances. Face à ce fléau qui ne cesse de croître depuis le début de la crise sanitaire, Versailles Grand Parc et les villes poursuivent leur mobilisation.

En 2020, près de 3000 tonnes de déchets dus aux dépôts sauvages ont été collectés par l’Agglo et les services techniques des communes. Pour éradiquer cette pratique, l'ensemble des collectivités s’unissent pour renforcer leur action. Une nouvelle campagne de lutte contre les dépôts sauvages et d’incitation au maintien de la propreté des communes est menée. Des affiches s'invitent ainsi sur les panneaux municipaux et les réseaux, pour sensibiliser notamment sur les coûts de collecte et de traitement engendré et les amendes encourues par les auteurs de ces incivilités.

Tous les déchets déposés en dehors des lieux et/ou des temps de collecte dédiés sont dits «sauvages», tout comme laisser un sac poubelle ou un carton à côté d'une borne de collecte ou mettre aux encombrants un réfrigérateur. En effet, pour des questions d’hygiène et pour limiter au possible la pénibilité du travail des opérateurs de collecte (troubles musculo-squelettiques) les déchets se doivent d’être présentés dans les contenants dédiés. Concernant les déchets d'équipements électriques et électroniques (DEEE), tels que les réfrigérateurs par exemple, ils doivent être rapportés en déchèteries ou aux permanences du samedi car ils contiennent des substances nocives. Ils ne doivent donc en aucun cas être déposés sur la voie publique. Il en va de même pour les déchets toxiques (peintures, solvants…) retrouvés régulièrement sur les trottoirs. Tout contrevenant s’expose à une amende pouvant aller jusqu’à 1500 €.

Un cout supplémentaire pour les contribuables

Le ramassage des détritus indésirables est organisé par la commune ou la communauté d’agglomération. Les coûts inhérents au transport, au nettoyage sont supportés par les impôts des habitants ! La remise en état ou encore mise sous surveillance des sites touchés viennent aussi alourdir la facture de ces incivilités.

Une appli pour savoir quand et où jeter ses déchets ?

Afin d’accompagner les changements de jours et horaires de collecte opérés dans les communes en avril dernier, Versailles Grand Parc a développé uneappli web dédiée. Pratique, c’est la solution qui regroupe tous les renseignements utiles concernant l’accès aux services. Sortir ses bacs les jours fériés, ses encombrants ? Toutes les questions que se posent quotidiennement les citoyens trouveront leurs réponses : localisation de la déchèterie la plus proche et itinéraire pour s’y rendre, bornes de collecte, calendrier des jours de collecte personnalisé à l’adresse … Les règles de présentation des déchets, les consignes de tri y sont également détaillées, ainsi que des précisions concernant des démarches éventuelles (demande de bac, besoin d’une carte de déchèterie, …).

Deux déchèteries intercommunales

Pour rappel, les déchèteries de Buc et Bois d’Arcy sont accessibles gratuitement à tous les particuliers habitant l’Agglo. Pour obtenir une carte d’accès, il suffit de remplir un formulaire de demande en ligne, sur le site internet de www.versaillesgrandparc.fr.

A noter que des animations de sensibilisation auront également lieu en pieds d'immeubles :

  • Mercredi 15 septembre : 16h30-19h30
    ZAC du levant à Fontenay-le-Fleury
  • Vendredi 17 septembre : 16h30-19h30
    Résidence la Jonchère à Bougival
  • Mardi 21 septembre : 16h30-19h30
    Résidence Agora à Fontenay-le-Fleury
  • Mercredi 22 septembre : 16h30-19h30
    Quai Boissy d'Anglas à Bougival
  • Samedi 16 octobre (horaire en attente de confirmation)
    ZAC du levant à Fontenay-le-Fleury