Transition énergétique : les bus franciliens évoluent et notamment à Versailles Grand Parc !

Publié le

#Transport #Environnement

C'est dans l'air !

En septembre dernier, Versailles Grand Parc présentait son retour sur l’expérimentation lancée en septembre 2019 de deux bus hydrogène dans le cadre du projet européen 3Emotion et du FCH JU (cofinancé avec Île-de-France Mobilités et la Région Île-de-France). Récemment elle a déployé 5 nouveaux bus (construction Van Hool, exploitation Groupe SAVAC), hybrides électriques batterie / hydrogène, pour poursuivre l’expérimentation et réfléchit à de nouveaux usages (bennes à ordures ménagères, logistique, etc.) et à une approche multi-énergie. Une station hydrogène sur le campus de R&D d’Air Liquide des Loges-en-Josas est mise à disposition et est ravitaillée par un hydrogène bas carbone produit en Normandie (vaporeformage du gaz naturel avec captation du CO2).

Cette nouvelle énergie permet de ne rejeter aucune émission de gaz à effet de serre, ni de particules, mais uniquement de la vapeur d'eau. Enfin, les bus sont silencieux !

Le biogaz quant à lui (voir la vidéo) est une solution particulièrement adaptée à la grande couronne, avec une autonomie comparable à celle des anciens bus diesel, tout en réduisant les émissions de gaz à effet de serre. Pour accueillir ces nouveaux bus propres, Ile de France Mobilités adapte les dépôts. D'ici mi-2022, ce sont 26 centres opérationnels bus qui seront convertis pour accueillir les bus GNV (Gaz naturel pour véhicules). En bref, le biométhane est produit localement grâce à la méthanisation des déchets agricoles, puis est acheminé via le réseau de gaz existant vers le centre bus récemment adapté. Au bout de la chaîne, vous roulez dans un bus propre et fonctionnant avec une énergie locale !