La gestion des eaux pluviales

Définition

Ce sont les eaux des précipitations atmosphériques non infiltrées dans le sol, eaux de ruissellement provenant des toitures, de l'arrosage des voies publiques et privées, des jardins, des cours d'immeubles ainsi que des aires de stationnement découvertes, sans utilisation de savons ni de détergents.

Les grilles des caniveaux sont des ouvertures sur les réseaux des eaux pluviales. En cas de réseau séparatif, il est directement connecté au milieu naturel : dans nos régions les rivières (Seine, Bièvre, Mauldre), et dans d’autres régions la mer.

Tout déchet jeté (mégot, emballage, etc …) se retrouvera donc dans la nature. Il affectera les animaux (on sait que nombre d’animaux meurent à cause des déchets en plastique) et bien sûr la beauté de notre environnement, en plus d’ajouter une pollution chimique à l’eau.

Pour aller plus loin

En réseau séparatif :

  • Les eaux pluviales ne doivent en aucun cas être raccordées au réseau d’eaux usées ménagères ou industrielles.

  • Les eaux usées ménagères ne doivent en aucun cas être raccordées à une installation d’eau pluviale (gouttière, puits perdu, collecteur pluvial, …)

lien voir la rubrique sur le branchement et le règlement d’assainissement collectif (chapitre 3 sur le branchement au réseau public, et chapitre 9 sur les eaux pluviales)

En cas d’assainissement non collectif

Les eaux pluviales ne doivent pas être dirigées vers l’installation d’assainissement non-collectif (ANC). Elles seront récupérées dans une cuve pour les réutiliser ou infiltrées sur le terrain.